Mission Exploratoire - District de Galle et Matara

Publié le 10 Juillet 2008

Arrivées à Galle, Buddhima nous présente à Ruwan, habitant des alentours de Galle. Ayant travaillé deux ans pour des ONG dans le cadre de la reconstruction et de la réhabilitation post-tsunami, sa connaissance du territoire et son expérience sont pour notre mission exploratoire un avantage certain.

Après nous être rendues dans plusieurs centres d’enfants et orphelinats des districts de Matara et de Galle, nous nous apercevons que la plupart des établissements, après le passage des ONG sur le territoire depuis le tsunami, ont pu faciliter leur autonomie et mettre en place des programmes efficaces et durables. Beaucoup d’entre eux sont également sponsorisés par des organisations internationales.

Dans les environs de Galle, nous observons dans un centre pour enfants handicapés, ouvert il y a quelques mois, que certains besoins essentiels ne sont pas comblés. Ce centre, rattaché à une fondation sri lankaise, ne dispose ni de locaux et de matériels adaptés ni de fonds nécessaires pour la mise en place de programmes visant au bon développement physique et psychologique des enfants.

Après un entretien avec la responsable du centre et les directeurs de la fondation, il apparaît que les solutions pouvant être mises en place nécessitent une évaluation précise. La fondation coordonne actuellement huit centres dans le sud du pays et ce à l’aide de partenariat avec de grandes ONG. La mise en place de programmes tels que le suivi de chaque enfant par un thérapeute ou l’intervention d’une équipe spécialisée et formée pour travailler avec des enfants autistes ou trisomiques pourrait s’avérer trop élevées pour le budget actuel d’InMaLanka.

En l’attente d’un programme détaillé et chiffré nous ne pouvons nous prononcer pour le moment, sur la faisabilité de la mise en place d’un tel partenariat.

Nous vous informerons en temps voulu de l’évolution de nos relations avec cette fondation.

 

Rédigé par InMaLanka

Publié dans #Terrains Sri Lanka

Repost 0
Commenter cet article