Autour de l'océan, regards croisés d'enfants d'ici et là-bas - Sri Lanka

Publié le 11 Avril 2013

Le 26 décembre 2004 un tsunami coûte la vie à près de 230 000 personnes.

A Sri Lanka, deuxième pays le plus touché, plus de 30 000 personnes périssent dans la catastrophe.

Emmanuelle Roy, artiste plasticienne française, a mis en place cette année un atelier artistique avec les enfants de familles touchées à Sri Lanka. Sous la tutelle d'InMaLanka et avec l'aide de Buddhima Perera, coordinateur de l'ONG, des ateliers autour de l'océan ont lieu au sein d'une école de Galle. Les enfants sont invités à parler de l'océan, à réaliser dessins et statuettes et à écrire un conte sur ce thème. Les mêmes ateliers auront lieu en France sur la côte Atlantique. Un échange entre les enfants sri lankais et français aura lieu par la suite où chacun pourra découvrir la vision de l'autre sur ce même élément. 

DSC01903
Retour d'expérience sur la première partie mise en place à Sri Lanka, par Emmanuelle Roy


J'étais assez stressée toute la journée avant ma première intervention, j'avais du mal à imaginer ce qui m'attendait. Buddhima (ndlr: coordinateur InMaLanka à Sri Lanka) m'avait juste dit qu'il y aurait un groupe d'environ 30 enfants qui étaient très impatients de me rencontrer, ce qui m'a mis un peu la pression!

DSC01905

On est allé à l'école pour ce premier atelier accompagné de Julien, mon mari, qui était chargé de prendre des photos et était aussi plutôt curieux de me voir à l'oeuvre! Arrivés à l'école, les enfants étaient là, avec leurs parents. Ils avaient l'air aussi impressionnés que moi, mais passées les présentations (un peu étrange de se présenter en anglais avec un traducteur!), quelques grands sourires et ça allait beaucoup mieux! J'avais amené avec moi quelques photos imprimées de Bordeaux et des environs pour montrer aux enfants d'où je venais et à quoi ressemble l'océan chez moi. Ils étaient très curieux, ont posé beaucoup de questions, en bref on a brisé la glace très vite!

DSC01904

Puis est arrivé le moment de commencer à dessiner. Les enfants m'ont surprise par leur calme, leur patience et leur application. Malgré la barrière de la langue, on a réussi à communiquer plutôt bien. J'étais à la fois très loin de chez moi et très proche. J'ai retrouvé chez eux la même curiosité et la même envie que je peux voir chez les enfants en France, en plus calmes peut-être! J'étais aussi surprise par pas mal de choses: encore une fois la patience des enfants, la disponibilité des jeunes qui m'aidaient à traduire, le jeune apprenti moine qui s'est joint à nous pour dessiner, le tout petit veau qui s'est installé au fond de la salle de classe pour faire un somme et l'iguane qui a traversé la cour, tout ça m'a rappelé que j'étais très loin de Bordeaux!

DSC01924

J'ai été aussi impressionnée par la détermination de tous, enfants et adultes, et le fossé avec le confort français: quelques planches assemblées en guise de tables et de bancs, des lumières qui marchent quand elles veulent, un bâtiment au centre de la cour jamais terminé et inutilisable, 8 ans après le tsunami faute d'argent et de personnes disponibles, tout ça n'empêche pas l'école de continuer à exister et d'apprendre aux enfants, ça remet les idées en place. Et toujours des sourires, de la part des adultes et des enfants, et un profond respect de tous et pour tous, j'ai vraiment été touchée par cette école et ceux qui la font vivre.

DSC02025

Note: Un atelier similaire prendra place en France auprès d'enfants de la côte Atlantique courant 2013, suite à quoi les deux groupes échangeront leurs travaux.
Crédit photo Emmanuelle Roy
Site web de l'artiste: http://emmanuelleroy.ultra-book.com/

Rédigé par InMaLanka

Publié dans #Terrains Sri Lanka

Repost 0
Commenter cet article